Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 22:47

Toujours dans le Lot, nous découvrons Autoire par un après midi caniculaire. Situé au milieu d’un cirque dans le « causse » entre Figeac et Gramat, le village est une succession de pigeonniers, de vieilles maisons, manoirs et gentilhommières couverts de tuiles brunes. Mais attiré par la fraîcheur de la cascade et du torrent qui donne son nom au village, nous délaissons le centre pour suivre le chemin de plus en plus frais et ombragé qui y mène. En route, un joli manoir, de belles maisons et, le chemin étant de plus en plus pentu, on entend l’eau qui chuchote dans la rivière. Puis après une dernière montée assez sévère, on voit des jeunes s’essayer au rafting (surtout des néerlandais, allemands ou anglais) en passant des toboggans qui se déversent dans des petits bassins.

Et tout au bout, la CASCADE ! Ce n’est pas Victoria ni Niagara mais c’est vraiment très beau. On apprécie beaucoup la fraîcheur de l’endroit : de l’ombre, un petit courant d’air frais qui fait remonter la brume… après l’effort, le réconfort.

Au retour, deux animaux, venus surement du Maroc, broutent une herbe haute mais bien sèche.

France profonde suite bis

Lacapelle-Marival est un chef-lieu de canton du Lot.

Le château est une solide construction carrée de 18 mètres de côté avec des murs épais de plus de 3 mètres. Le donjon fut remanié au XVème siècle (chemin de ronde sur mâchicoulis). Les 2 tours qui entouraient le donjon se sont trouvées intégrées dans une aile Renaissance au XVIIème ouverte au sud sur de vastes jardins. La reproduction du XVème est impressionnante : il ne subsiste qu’une petite partie.

A l’intérieur, une très belle exposition occupe les 2 premiers niveaux. Dans toutes les pièces, de très beaux planchers et 2 salles ont de très beaux plafonds à caisson malheureusement abimés.

Les bronzes de l’expo : le 1er, la vache, c’est « la crise » et le second : « chienne de vie », ça dit bien ce que ça veut dire !

Les deux visages sur bois sont saisissants de réalisme, mais il n’y avait aucune indication sur la technique utilisée. Et puis quelques « encres ? » aux couleurs vives très sympathiques.

L’église Notre-Dame, de style néogothique, date de 1475. Construite en grès, elle se dresse très haut et semble tenir tête au château tout proche. Elle possède d’intéressants vitraux.

France profonde suite bis

Après une halte à Colomiers (banlieue de Toulouse) en famille nous repartons direction Lagor (près de Lacq)

ARZACQ-ARRAZIGUET est un chef lieu de canton des Pyrénées Atlantiques baigné par le Louts, un affluent de l’Adour. La halte est sympa, la rivière a un débit étonnant en cette période très sèche (nous avons eus quand même quelques gouttes bien visibles sur les fleurs !).

L’église vaut le coup d’œil : une belle allure, un portail et surtout l’encadrement du vitrail de la vierge qui était encore plus somptueux avant les outrages du temps. Et au dessus du cœur, une très belle coupole.

France profonde suite bis

Arrêt express à Lagor ou nous embarquons nos 2 petites filles (le grand frère est resté au port, notre carte grise stipule 4 personnes maxi) et direction Vieux Boucau.

Vieux Boucau, qui signifie « vieille embouchure », fut autrefois Port d’Albret. Il pourrait être encore un port du littoral landais à l’embouchure de l’Adour, si le fleuve n’avait pas été détourné en 1578 vers Bayonne. Le Lac actuel a vu le jour en 1966, pour éviter l’obstruction régulière de l’embouchure due à l’ensablement.

De toutes nos vacances d’été, c’est là que nous avons eu la pluie : voir la photo du lac marin avec les nuages menaçants. Pour les petits, ce lac est idéal : l’eau est chaude, pas de vagues, faible déclivité, sable fin, baignade surveillée … (j’arrête là, on va croire que je suis sponsorisé par le S.I. local !)

A l’embouchure, l’océan est plus fréquenté, la mer est très agitée même à marée basse et c’est beaucoup plus sportif : de part et d’autres de la baignade, les surfeurs s’en donnent à cœur joie ! On remarquera que le temps a changé.

Toujours près du lac, les arbres poussent à l’horizontale avant de relever un peu la tête ! Y aurait-il du vent sur cette côte ?

France profonde suite bis

Occupé dès la préhistoire, le village de Reignac (en Charente) est aujourd'hui dévolu à l'exploitation viticole.

Nous y avons passé une très calme nuit tout près de cette vaste et majestueuse église. C’est une construction romane, bien massive, qui a été rehaussée et fortifiée pour accueillir les villageois dans les périodes troublées (il n’en a pas manqué dans cette région).

J’ai été séduit par les bas reliefs sous les arcades, mais pas autant qu’un couple de pigeons qui y a élu domicile. A l’intérieur, des restes de fresques très abimées.

France profonde suite bis

Établi sur une légère éminence, le château-fort de Barbezieux (Charente) fut construit au XVème. Il ne subsiste qu’un châtelet d'entrée flanqué de deux tours. L’office de tourisme qui l’occupe offre un service minimum, on a un peu l’impression de déranger…

Le clocher massif de l'église Saint-Mathias domine la ville ancienne : construit entre le XIIe et le XVe et remanié au XIXe siècle (hélas…). Nous passons notre chemin.

Non loin de là, Verteuil sur Charente (en Charente)

La beauté naturelle du site a poussé la famille De La Rochefoucauld à construire l’un de ses châteaux sur le promontoire surplombant le fleuve. Traversant le parc, dévasté par une mini tornade la veille, nous sommes accueillis par un des représentants de l’illustre famille, et une enseigne portant leur devise « c’est mon plaisir »

France profonde suite bis

Du château de Verteuil, nous ne verrons que les extérieurs et la cuisine : une cuisinière XXL et une batterie de cuisine aux cuivres rutilants.

Au pied du château un magnifique moulin à eau toujours en fonctionnement : 2 roues à aubes entrainent les pignons, engrenages, meules, courroies … La farine bio produite au moulin est utilisée pour les pains, gâteaux et crêpes servies aux nombreux touristes.

En descendant la rivière, un lavoir et une libellule pose pour vous !

France profonde suite bis

On n’en finit pas de tourner et retourner au pied du château. Une jolie jeune femme porte un regard intéressé sur le jeune homme qui lui fait face. Plus loin, un autre moulin se mire dans les eaux calmes.

L’église XIIème renferme une « mise au tombeau » datant du XVIème siècle en terre cuite polychrome.

La libellule est passée au dessert…

En face sur l’autre rive perdure une partie d’un couvent. Ce bâtiment du XVème, dénommé, était le lieu de sépulture de la famille De La Rochefoucauld jusqu’à la révolution.

Verteuil sur Charente possède un riche patrimoine historique et naturel tel que le Couvent des Cordeliers, la maison du Sénéchal, des ruelles pleines de charme…

Si vous passez par là, faites le détour !

Pour les CC, parking calme, plein et vidanges gratuits à 2 pas du centre.

France profonde suite bis

La prochaine fois, nous serons à Nanteuil en Vallée puis ...

à suivre!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de loisirs-en-camping-car
  • : Un apperçu de nos voyages en camping car, mais aussi de nos autres loisirs: vitrail, fusing, photo, dessin, cuisine...
  • Contact

Profil

  • loisirs-en-camping-car
  • Retraité actif, passionné de voyages en camping car (ou autres), curieux de tout, bricoleur (de moins en moins...), pratiquant le vitrail, le fusing, le dessin, aimant manger et cuisiner et tout plein d'autres choses encore.
  • Retraité actif, passionné de voyages en camping car (ou autres), curieux de tout, bricoleur (de moins en moins...), pratiquant le vitrail, le fusing, le dessin, aimant manger et cuisiner et tout plein d'autres choses encore.

Recherche

Archives

Catégories