Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 12:17

Au nord d'Angoulême, Nanteuil en vallée occupe un petit cirque de la vallée de l'Argentor. Une communauté religieuse s'y est installée à l'époque carolingienne.
En parcourant les rues de ce village médiéval de Charente, on découvre ici un lavoir, plus loin une fontaine près de jolies maisons à colombage. Dans l’église romane, l’œil est attiré par une jolie porte de tabernacle en laiton émaillé d’un très beau Christ. Tout en haut du village, on arrive à l’abbaye bénédictine fondée fin VIIème.

Il ne reste qu’une partie des bâtiments : Un très long avec cuisine et cheminée en rez de chaussée, 3 pièces en enfilade, la première est une exposition d’objets artisanaux, la dernière à un bassin alimenté par une source. A l’étage, même disposition des pièces bien éclairées par des fenêtres gémellées avec une très belle charpente.

Dans la cour, un logis plus récent et un cloître de verdure : une simple et belle idée pour imaginer celui d’origine. Et puis le plus curieux, le bâtiment qui contenait le trésor (beaucoup de reliques de saints, clous et morceaux de la « vraie » croix …). C’est pratiquement un cube en pur style roman comportant très peu d’ouvertures. Deux pièces superposées pratiquement identiques avec une colonne centrale et quatre voutes. C’est vraiment un édifice très singulier.

Le temps était très chaud, nous sommes allés visiter l'arboretum au bord de l'Argentor : joli, calme et si rafraichissant.

France profonde, suite et fin

Nous voici dans la Vienne, à Charroux. Des éléments architecturaux nombreux : église (avec de superbes vitraux modernes), halles, porche, maisons du XVème siècle... ont traversé les âges et témoignent toujours de sa richesse ; ils font de Charroux une vraie «Cité de caractère».

Ce qui frappe en arrivant, c’est la tour Lanterne dite Charlemagne, vestige le plus réputé de la grande abbaye bénédictine, trésor de l’art roman du XIème siècle. Cette tour surplombait le cœur de l’édifice qui atteignait 114 mètres de long !

France profonde, suite et fin

Toujours à Charroux …

On voit bien, au centre de la très belle maquette exposée au S.I., la tour sur laquelle on devine, au dessus de la 2ème arcade, le raccord avec la maçonnerie de la nef et du transept. La salle du chapître est très vaste, on y expose des statues récupérées sur le porche (voir la photo de la maquette en bas).

Remarquer l’attitude pour le moins décontractée du personnage couronné de gauche et le sourire en coin de celui de droite : la piété n’excluait pas l’humour…

De part et d’autre du porche : à gauche une « vierge folle », à droite une « vierge sage ». Elles tiennent toutes les deux une lampe à huile, celle de gauche à l’envers : elle a gaspillé l’huile (exemple à ne pas suivre…), celle de droite à l’endroit. Quand on les regarde de près, celle de droite a un air très sévère, alors que l’autre à l’air beaucoup plus sympa : si j’avais du choisir …

France profonde, suite et fin

On poursuit la remontée vers le Nord jusqu’à Crissay sur Manse , en Indre et Loire.

Au cœur de la Touraine, dans la vallée de la Manse, cette ancienne châtellenie a conservé les ruines de son château du XVème siècle, son église du XVIème siècle et ses demeures de tuffeau blanc . Les tourelles rondes ou carrées, fenêtres à meneaux et fenêtres ouvragées ont la part belle, elles peuvent çetre ornées de très beaux lions

. Beaucoup de roses trémières, des rues et des cours pavées, des puits, des lavoirs … Rien d’extraordinaire, mais rien qui cloche. Ca m’a fait penser à Gerberoy (dans l’Oise) qui vaut aussi le détour.

France profonde, suite et fin

Toujours en Indre et Loire, non loin du château d'Azay-le-Rideau, halte à Villaines-les-Rochers.

L'activité vannière existe dans ce village depuis le VIIe siècle, haut lieu de l'osier représentant à lui seul plus d'un tiers de la production hexagonale. L'osier est cultivé sur des terrains limoneux, près des rivières et des ruisseaux. Une fois coupé, l'osier est travaillé dans des ateliers parfois troglodytiques. Ces derniers permettent de conserver une humidité favorable au tressage.

Beaucoup de ces « troglos » sont réhabilités pour en faire des résidences secondaires : si vous n’avez pas de rhumatisme et que vous craignez la chaleur…

Une jolie ballade variée, de belles fleurs près du ruisseau, le vieux clocher de l’église dont la nef est couverte de fresque : une belle étape CC, calme et tous services gratuits !

France profonde, suite et fin

C’est la fin de notre périple estival dans notre Belle France.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
France profonde, mais France belle et variée d'abord ! Ca me donne envie de repartir toutes ces photos. Tes articles sont très agréables à lire, et pour les photos tu as l'oeil toi aussi ! D'accord avec toi, la vierge folle a l'air plus sympa, la vierge sage fait coincée !
Répondre
M
Merci Delphine. Le but c'est de partager et donner envie.<br /> Pour le coup d'oeil, j'ai encore beaucoup a apprendre.

Présentation

  • : Le blog de loisirs-en-camping-car
  • : Un apperçu de nos voyages en camping car, mais aussi de nos autres loisirs: vitrail, fusing, photo, dessin, cuisine...
  • Contact

Profil

  • loisirs-en-camping-car
  • Retraité actif, passionné de voyages en camping car (ou autres), curieux de tout, bricoleur (de moins en moins...), pratiquant le vitrail, le fusing, le dessin, aimant manger et cuisiner et tout plein d'autres choses encore.
  • Retraité actif, passionné de voyages en camping car (ou autres), curieux de tout, bricoleur (de moins en moins...), pratiquant le vitrail, le fusing, le dessin, aimant manger et cuisiner et tout plein d'autres choses encore.

Recherche

Archives

Catégories